Communicants

Eliane Beaufils est MCF en études théâtrales à l’université Paris 8. Elle est l’auteur de Violences sur les scènes allemandes (Paris, Presses de Paris Sorbonne, 2010), Quand la scène fait appel… (Paris, L’Harmattan, 2014), ainsi que d’une trentaine d’articles français et allemands dans des revues et des ouvrages collectifs. Après avoir étudié des dramaturgies contemporaines de la violence dans le cadre de la thèse, elle mène actuellement des recherches sur les mises en scène et performances contemporaines, la performativité des corps et des voix, les esthétiques de la violence et de la douleur, la pensée poétique, en particulier dans le théâtre de langues allemande et flamande.

Joëlle Chambon a rejoint l’université après des études de Lettres (Ecole Normale Supérieure et agrégation de Lettres Modernes), et une longue expérience professionnelle (1985-1997) comme dramaturge et collaboratrice artistique auprès de divers metteurs en scène (J. Nichet, J-L. Benoit, P. Goudard) et dans plusieurs théâtres nationaux (Théâtre des Treize Vents à Montpellier, Théâtre de la Criée à Marseille, Comédie-Française à Paris). Après une thèse sur « Le théâtre dans l’œuvre de Nathalie Sarraute, les paradoxes de l’abstraction et de l’incarnation », elle est élue en 2002 MCF en Études théâtrales à l’Université Paul Valéry-Montpellier 3, où son enseignement et ses recherches portent sur le théâtre de la fin du XIXème au début du XXIème siècle (texte et représentation).

Margot Dacheux est chargée de cours à la Sorbonne Nouvelle – Paris 3 et doctorante, sous la direction de Josette Féral. Sa thèse est intitulée Intériorités dévoilées : espaces mentaux sur la scène contemporaine. Elle est membre de l’équipe encadrant les dialogues avec le public au Festival d’Avignon IN et a écrit pour le site mouvement.net. Elle a publié « L’impossible tout et les parties multiformes », entretien avec Joris Lacoste et Nicolas Rollet réalisé en collaboration avec Frédéric Maurin, in Alternatives théâtrales, « Le Grand Format », n°119, novembre 2013.  « Révéler le temps, saisir le présent », entretien avec Cyril Teste, in Izabella Pluta (dir.), Scène numérique et expérimentation, à paraître en 2016.

Nancy Delhalle est professeur d’histoire et analyse du théâtre à l’Université de Liège . Elle dirige le CERTES (Centre d’études et de recherches sur le théâtre dans l’espace social) et est membre du LEMME (Laboratoire d’études sur les médias et la médiation), tous deux rattachés à l’unité de recherche transdisciplinaire TRAVERSES-ULg. Elle est membre du comité de rédaction d’Alternatives théâtrales. Elle a collaboré à diverses revues dont Textyles, Les Cahiers d’Histoire du Temps Présent, Visibles ou Theater Topics et est à l’initiative du numéro 48-49 de la revue Ubu. Scènes d’Europes, “Émergence(s) dans le théâtre européen” (2010). Elle est l’auteure de Vers un théâtre politique. Belgique francophone 1960-2000 (Le Cri-ULg-ULB, 2006). Elle a codirigé l’ouvrage Le Tournant des années 1970. Liège en effervescence (Les Impressions nouvelles, 2010) et dirigé l’ouvrage Le Théâtre et ses publics. La création partagée (Les Solitaires intempestifs, 2013).

Cyrielle Dodet est docteure en Études théâtrales et en Littérature comparée, sa thèse s’intitule Entre théâtre et poésie : devenir intermédial du poème et dispositif théâtral au tournant des XXe et XXIe siècles.  Ancienne élève de l’ENS de Lyon, agrégée de Lettres modernes, elle est A.T.E.R. à l’Institut d’Études Théâtrales et au Département de Cinéma et d’Audiovisuel de Paris III. Elle a contribué à plusieurs ouvrages collectifs, dont Lectures de Lagarce (Rennes, PUR, 2011), La Littérature théâtrale, entre le livre et la scène (Montpellier, L’Entretemps, 2013 et Le Souci du monde, Le Souci de soi (Paris, L’Harmattan, 2015).

Wolf-Dieter Ernst is Professor of Theatre in Bayreuth. He has published widely on postdramatic theatre, performance and media art. He is review editor of the journal Forum Modernes Theater, and his books include Der affektive Schauspieler. Die Energetik des postdramatischen Theaters (Theater der Zeit 2012), Performing the Matrix – Mediating Cultural Performance (with Meike Wagner), and Performance der Schnittstelle. Theater unter Medienbedingungen. (Passagen Publishers 2003, Performing the Interface in contemporary theatre and media art). Wolf-Dieter Ernst has also contributed substantially to the development of the IFTR Intermediality, Theatre & Performance research group and he is convenor (with Anja Klöck) of the Gesellschaft für Theaterwissenschaft working group on Actor’s traning.

Maria Giovanna Falcone est docteur de l’Université Autonome de Barcelone, avec une thèse intituté « Vers une nouvelle (?) définition de théâtre politique. Stratégie d’écriture scénique dans les créations multidisciplinaires de Motus ». Elle a obtenu son titre en novembre 2015 Cum Laude. En plus de sa carrière universitaire, elle a eu aussi une longue formation en tant que performer, avec sa partécipation à workshops et spectacles (Living Theatre, Teatro de Los Sendidos. Elle a ete membre du Teatro Vallo Occupato où elle a participé au processus d’écriture scénique de « MucchioMistoWorskshop » avec Motus et « Crisi » avec Fausto Paravidino.

Helga Finter a été professeur de théorie, esthétique et histoire de théâtre à l’institut de science de théâtre appliquée Giessen de 1991 à 2011. Elle a publié des monographies sur le futurisme italien, sur les utopies théâtrales de Mallarmé, Jarry, Roussel et Artaud, et des recueils sur l’œuvre de Bataille et sur la relation entre le théâtre et les autres arts. En 2014 en deux tômes (en français et allemand) est parue une collection de ses écrits sur le théâtre et autres formes d’expériences esthétiques. Depuis son travail comme dramaturge des mises en scène postdramatiques (de Marguerite Duras p. ex.), elle est aussi proche des pratiques théâtrales.

Leon Gabriel is research assistant at the Institute for Theater, Film & Media Studies at Goethe University Frankfurt since 2011. He is currently finishing his PhD on the philosophical thinking of world and contingency in contemporary performance (Walid Ra’ad, Antonia Baehr, Rimini Protokoll and Kate McIntosh) under the title: “Scenes of world(s): The Limits of Representation and the Theater of Altermondiality”. He has co-organized the international conference “Thinking on/of the Stage” (Frankfurt 2013) and held contributions at several national and international conferences as in Frankfurt, Tel Aviv, Bochum, Mannheim, Paris and at the Hessische Theaterakademie. He is currently co-editing the Volumes “Denken (auf) der Bühne” (with Nikolaus Müller-Schöll) and “Thinking on/of the Stage” (with Nikolaus Müller-Schöll and Freddie Rokem).

Mélissa Golebiewski est doctorante en Études Théâtrales. Sa thèse, réalisée en cotutelle entre l’École Normale Supérieure de Lyon et l’Université de Montréal (sous la direction de Jean-Loup Rivière et de Jean-Marc Larrue), porte sur les relations entre vidéo et dramaturgie dans les mises en scène contemporaines. Elle y travaille à une étude croisée, à la fois dramaturgique et esthétique, d’un corpus de spectacles utilisant des dispositifs de captation ou de déclenchement d’image vidéographique en direct.

Cristina Grazioli est Professeur à l’Université de Padoue, où elle enseigne Histoire du Théâtre et du Spectacle et Histoire de la Mise en scène. Elle enseigne aussi à l’Académie Professionnelle du Teatro Stabile del Veneto et à la Fondation Operacademy de Vérone. En 2009/2010 elle a été Professeur invité au Département d’études théâtrales à Paris 3-Sorbonne Nouvelle ; en 2014/2015 à l’Universidad de Federal do Rio de Janeiro Unirio (B). Parmi ses publications: Lo specchio grottesco. Marionette e automi sulla scena tedesca del primo ‘900 (Padova, 1999), Luce e ombra. Storia, teorie e pratiche dell’illuminazione teatrale (Roma, 2008); les éditions italiennes des écrits sur le théâtre de Rainer Maria Rilke (Genova, 1995), des auteurs de l’Expressionnisme allemand (Genova, 1996).

Benoît Hennaut est Directeur de la production et Conseiller à la programmation de hTh, CDN de Montpellier. Docteur en Langues et Lettres de l’ULB, et Docteur de l’EHESS (Arts et Langages), il a également mené un postdoc au sein du LabEx CAP (héSam – Paris) à la croisée des études littéraires et théâtrales. Procédant par allers-retours entre la théorie et la pratique, il a par ailleurs été l’administrateur et le directeur-adjoint de plusieurs structures culturelles dans le domaine des arts de la scène, en France et en Belgique. Membre du comité de rédaction de la revue Alternatives Théâtrales, il développe également une activité de traducteur et de dramaturge.

Stéphane Hervé est docteur en études théâtrales (Montpellier 3); professeur de Lettres Modernes à Lille, a été ATER à Rennes 2 en Arts du spectacle) pendant quatre ans. De sa thèse « De l’inactualité du théâtre : Poétique et politique de l’hétérotopie chez Pier Paolo Pasolini et Rainer Werner Fassbinder », il a publié des articles, ainsi que sur le théâtre des années 60 (l’avant-garde italienne, le théâtre allemand), la mise en scène d’opéra (Warlikowski, Tcherniakov, Castellucci), l’écriture et la scène contemporaine (principalement sur la notion de performance).

Arnaud Maïsetti, agrégé de lettres modernes, titulaire d’un doctorat en Études Théâtrales, est MCF en esthétique des arts de la scène à l’université Aix-Marseille (LESA, EA 3274). Ses travaux portent sur les écritures théâtrales contemporaines (Genet, Müller, Koltès, Gabilly, Navarre…), mais également sur les scènes de l’Histoire actuelle et l’enjeu politique et lyrique de leur inscription dans le monde (T. Ostermeier, K. Warlikowski, K. Lupa, Le Radeau…) Auteur, il a publié un roman, un essai sur Koltès, des récits numériques, et deux pièces de théâtre.  Depuis 2010, il est dramaturge pour la compagnie de théâtre La Controverse. Il achève actuellement la rédaction d’une biographie de Bernard-Marie Koltès, auteur sur lequel portait sa thèse (« Koltès – les écritures du récit »)

 Carmen Pedullà is a Phd candidate at the Department of the Arts at the University of Bologna. She received her Bachelor’s degree in Theatre from the University of Bologna and she realized a research’s period of six months in Barcelona, where she dedicated her studies to Catalan participative theatre. Currently she continues her work of study of European participative contemporary theatre and she collaborates with the italian theatre magazine “Stratagemmi Prospettive Teatrali”. She has published some essays about her field of study: Lo spett-attore: il teatro partecipato di Roger Bernat, published by  “Antropologia e Teatro” (June 2015), and The game with life in Domini Públic. Spect-actors in Roger Bernat’s work, published by “Klaxon magazine”, (December 2015).

Edwige Perrot a soutenu sa thèse sur les usages de la vidéo en direct sur scène chez Ivo van Hove et chez Guy Cassiers en 2013, suite à doctorat en études théâtrales à l’Université Paris 3 et à l’Université du Québec à Montréal. De 2007 à 2011, elle a coordonné les activités du groupe de recherche « Performativité et effets de présence dans les arts de la scène et les arts médiatiques » à l’UQAM, ainsi que la publication des ouvrages Body Remix. Pratiques performatives (2012) et Le réel à l’épreuve des technologies (2013). Elle a enseigné au département de théâtre de l’UQAM entre 2009 et 2011, ainsi qu’à l’Université Paul-Valéry à Montpellier de 2011 à 2013. Depuis 2015, elle est en charge des formations sur le logiciel « MemoRekall », un projet de médiation numérique des œuvres, pour lequel elle est également l’auteur de plusieurs webdocs.

Izabella Pluta est docteur en lettres, critique de théâtre et traductrice, actuellement chercheuse associée au Laboratoire de cultures et humanités digitales (Université de Lausanne) et à l’EA 4160 Passages XX-XXI (Université Lyon 2). Elle est responsable de Theatre in Progress, plateforme de recherche et de création basée en Suisse et consacrée au théâtre et technologies. Auteur de l’ouvrage L’Acteur et l’intermédialité (L’Age d’homme, 2011), elle a co-dirigé avec Mireille Losco-Lena le numéro de « Ligeia » intitulé Théâtres Laboratoires. Recherche-création et technologies dans le théâtre aujourd’hui (janvier 2015). Elle vient d’achever un recueil Créer et transmettre d’après K. Lupa et prépare en ce moment un ouvrage collectif sur le metteur en scène contemporain et son identité artistique ainsi qu’une anthologie des textes artistiques originaux Scène numérique et expérimentation.

Jennifer Ratet est en cinquième année de doctorat en Arts : spécialité études théâtrales et spectacle vivant à l’université Paul-Valéry – Montpellier 3. Sous la direction de Didier Plassard, elle prépare une thèse traitant des modalités de dramaturgie visuelle dans le théâtre de marionnettes contemporain. Elle est rédactrice pour le théâtre La Vignette et collabore en tant que webmaster au blog de critiques culturelles « Action Parallèle ». Elle a co-organisé une journée d’étude consacrée aux poétiques de l’image sur la scène marionnettique contemporaine à l’université Paul-Valéry Montpellier 3 et présenté à cette occasion une communication ayant pour sujet la durée sur la scène marionnettique.

Gabriella Serban est doctorante, elle effectue une thèse sur les masculinités dans le théâtre colombien sous la direction d’Emmanuelle Garnier au sein de l’université de Toulouse Jean Jaurès (LLA-CREATIS). Ancienne étudiante de l’ENS de Lyon, elle est lauréate du concours de l’agrégation, session 2014. Elle a participé au séminaire « Jeux de l’expressione et expression du je » à Toulouse avec la suivante communication: Construction du « je » masculin et dramaturgie ludique : l’écriture de Pedro Miguel Rozo.

Julia Schade, is a PhD candidate at the Institute for Theater, Film and Media Studies in Frankfurt, where she works as a research assistant since 2015. Her current PhD project examines the notion of history and different temporalities as ‘ästhetische Eigenzeiten’ in the works of Lebanese artists such as Rabih Mroué, Lamia Joreige, Joana Hadjithomas and Khalil Joreige as well as Akram Zaatari. She held contributions at the international conferences “Thinking on/of the Stage” (Frankfurt, 2013), “Kafka and Theater” (Frankfurt, 2014) and “Rethinking Political Theater in Western Culture” (Tel Aviv, 2015).  Schade is a member of the performance collective Arty Chock in Frankfurt and works as dramatic adviser for the festival studioNAXOS, Frankfurt.

Valentina Valentini teaches performing arts and new media in the Performing Arts Department of the University of Rome La Sapienza, which is the director. Her research interests focus on performance in the twentieth century, especially the relationship between theatre, art and new techonologies. She is a leading authority on performance and multi-media events. She is the author of several theoretical and historical studies devoted to twentieth-century theatre, such as Il dibattito sul teatro negli USA: Schechner e TDR (1974), La teoria della performance (1985), and Dopo il teatro moderno (1989), a categorical redefinition of dramatism. Her last book is: New Theater  Made in Italy »  a research project on the Italian theatre of the years between the Sixties of last century and 2013 which produces a publication in Italian (published by Bulzoni, Roma) and in English  as well as the web site. See : http://www.nuovoteatromadeinitaly.com.

Julie Valero est enseignante-chercheure en arts de la scène à l’Université Grenoble Alpes depuis 2012. Elle a publié Le Théâtre au jour le jour en 2013 (Paris, L’Harmattan). A la suite de son travail de dramaturge auprès de Jean-François Peyret, elle s’est intéressée aux formes scéniques contemporaines mettant en jeu les sciences et les technologies (« De la vulgarisation au laboratoire d’expérimentations scéniques : recherches artistiques pour un “théâtre de l’âge scientifique” », Revue Ligeia, à paraître). En 2015, elle a coordonné un programme de recherche-création interdisciplinaire autour des usages de l’objet technique dans les champs visuel et scénique qui donnera lieu à une publication en ligne intitulée « La mise en jeu des “objets techniques” sur les scènes théâtrales contemporaines », http://www.seer.ufrgs.br/presenca.

 

Les commentaires sont fermés.