Artistes

Annie Abrahams  a à la fois un diplôme doctoral (équivalent M2) en biologie de l’université d’Utrecht et un diplôme de fin d’études (équivalent DNSEP / MA2 ) de l’École des beaux-arts d’Arnhem. De 2002 à 2005 elle a été chargé de cours à l’Université Paul Valéry de Montpellier en Arts Plastiques. En 2014 elle a publié deux livres: from estranger to e-stranger avec CONA et Aksioma, Ljubljana; et CyPosium – the book, une co-édition avec Helen Varley Jamieson publié par LINK Editions & La Panacée.

Didier Ambact a été le batteur, à partir de 1991, de Treponem Pal, groupe initiateur de la vague metal industriel en France, qui a notamment fait les premières parties de Nine Inch Nails, Ministry, Faith No More ou Prong, des festivals importants (Dour, Transmusicales…), un passage sur Canal + mémorable et a contribué aussi au renouveau du dub. Il abandonne ensuite la batterie pour l’électronique et fonde en 1998 un groupe plus extrême encore : Fast Forward, mixant techno hardcore et metal extrême, puis participe aux projets Micropoint (batteur) et General dub (compositeur). Avec General dub, une première expérience où la danse butoh est associée au dub industriel le conduit à participer aux projets de Christian Rizzo.

Vincent Dupont a une formation de comédien. Ses premières rencontres avec la danse furent avec les chorégraphes Thierry Thieu-Niang et Georges Appaix puis avec Boris Charmatz. En 2001, il signe sa première chorégraphie, Jachères improvisations. Dès lors, il mène un travail à la croisée de plusieurs médiums (chorégraphies, installations, performances) qui déplace les définitions attendues de l’art chorégraphique. De 2015 à 2017 il est artiste associé au Centre Chorégraphique National de Montpellier

Rodrigo García est l’auteur de nombreuses pièces dont il assure le plus souvent la mise en scène : de Acera Derecha en 1989, à  Reloj en 1994, prix « Ciudad de Valladolid » ; à Macbeth imagenes en 1999, et encore Tu es un fils de pute en 2001 ; Fallait rester chez vous, têtes de noeud; J’ai acheté une pelle en solde pour creuser ma tombe, L’histoire de Ronald, le clown de chez Mc Donald en 2002 et Jardineria humana, 2003. Au festival d’Avignon 2007, il présente Cruda. Vuelta. Al punto. Chamuscada. Depuis 2014 il dirige le CDN hth de Montpellier

Lina Majdalnie (Saneh) is a theater maker. She has acted in and has written and directed several plays, among them: Les Chaises, 1996 ; Ovrira, 1997 ; Extrait d’Etat Civil, 2000 ; Biokhraphia, 2002; Appendice, 2007. She made her first video, I Had a Dream, Mom in 2006. In her earlier works, Saneh focused on the physical theater in an attempt to produce a Body imprinted by the war. She questioned the socio-political conflicts and contradictions in the middle-east region and the traces that they marked on our bodies. Today, Saneh spotlights over the nature and role of acts on stage, asking about the role which might be carried out by body language in a virtual world marked by the idealization of the physical body. Currently, she is an assistant professor at the Institut d’Etudes Séniques et Audio-Visuelles at the Saint-Joseph University in Beirut and at the Saint-Esprit University in Kaslic.

Julie Perrin  conduit des recherches en danse contemporaine, jusqu’à l’obtention d’un doctorat d’esthétique et études chorégraphiques intitulé « De l’espace corporel à l’espace public » soutenu en 2005 au département danse de l’université Paris 8 Saint-Denis. Elle enseigne dans ce même département depuis 1999, en qualité de MCF depuis 2008. En 2007, chercheuse invitée à la Tisch School of the Arts de la New York University, elle bénéficie d’une bourse de la commission franco-américaine Fulbright.  Elle a fait partie du conseil d’administration des Laboratoires d’Aubervilliers (2010-2014) et du collège pédagogique (2006-2009) de l’école supérieure du CNDC à Angers. Elle est membre du bureau de l’association des Chercheurs en Danse depuis 2014.

Paula Pi, artiste chorégraphique brésilienne,  a d’abord étudié la musique, le théâtre et le butoh avant de rencontrer la danse contemporaine. Elle a suivi le master ex.e.r.ce à Montpellier (13-15) et déjà été interprète pour Holly Cavrell, Clarissa Sachelli, Eszter Salamon, Latifa Laabissi/Nadia Lauro, Pauline Simon et Anna Anderegg, entre autres. Depuis 2010 elle développe et présente ses propres projets chorégraphiques. Elle a aussi réalisé et dirigé les 5 éditions du projet Free to Fall São Paulo (nuit d’exquises artistiques).

Laurent Pichaud est chorégraphe et interprète, il s’appuie sur une pratique à la fois ancrée dans le présent et tournée vers l’autre, vers l’extérieur.  Depuis 2000 et sa création d’une pièce invisible pour théâtre, le souci du lieu de présentation est devenu une constante dans sa démarche — chaque projet est associé à un contexte spécifique, un lieu en lui-même pouvant suffire à définir le sujet d’une pièce.  Il est à ce jour l’auteur de plus d’une dizaine de pièces présentées en France et en Europe, dont parmi les plus récentes fer terre, image d’un lieu-duo (Villa Gillet, Lyon), référentiel bondissant, pour gymnases (Les Nouvelles Subsistances Lyon), àtitré, deux sujets à interprétation (Montpellier Danse), mon nom, une place pour monuments aux morts(Uzès Danse 2010).  Il est artiste associé au Master Ex.e.r.ce Etudes Chorégraphiques du CCN de Montpellier pour 2011-2013.

Muriel Piqué est doctorante en « pratique et théorie de la création artistique » au sein de l’ED 354 de l’Université d’Aix-Marseille, rattachée au laboratoire  LESA – Axe ICAR (Interaction : Création Action Recherche). Sa recherche doctorale s’invente un rôle de médiation entre les processus de création et les publics. Muriel Piqué est aussi artiste chorégraphique performeuse, formée à la danse contemporaine au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers.  Chorégraphe au sein de la Cie comme ça, de 1999 à 2013, elle conçoit 23 pièces et performances chorégraphiques accueillies notamment par les Festivals Montpellier Danse et Uzès Danse ; La Chartreuse – CNES – de Villeneuve-lès-Avignon ; le CCN du Havre Haute Normandie – Hervé Robbe, et celui de Montpellier Languedoc Roussillon – Mathilde Monnier.

François-Xavier Rouyer, après des études de cinéma (Master de cinéma à Paris III) et des cours de théâtre (ESAD),  réalise des courts-métrages et écrit des pièces pour la radio et le théâtre qu’il met en scène avec sa compagnie, La Multinationale. Il suit ensuite une formation de mise en scène de théâtre à la Manufacture de Lausanne. Il assiste des metteurs en scène comme Gildas Milin et Robert Cantarella. Il achève sa formation de metteur en scène par la présentation d’une adaptation de L’Ève Future de Villiers de l’Isle-Adam au théâtre de Vidy-Lausanne en juin 2014. Il développe actuellement un projet de cinéma interactif HOTEL CITY rassemblant une centaine de comédiens.

Les commentaires sont fermés.